samedi, novembre 01, 2014 Heure locale: 06:00

actualités / afrique-centrale

RCA : le gouvernement et les rebelles tombent d'accord à Libreville

Le président François Bozizé le 8 janvier à Bangui Le président François Bozizé le 8 janvier à Bangui
x
Le président François Bozizé le 8 janvier à Bangui
Le président François Bozizé le 8 janvier à Bangui
Le gouvernement du président François Bozizé et les rebelles de la coalition Séléka ont trouvé un terrain d’entente vendredi, à Libreville, au Gabon en vue de mettre un terme à la crise qui secoue la RCA.

A la suite d’intenses négociations sous l’égide des chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), trois accords ont été conclus par les parties centrafricaines, a indiqué la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RCA, Margaret Vogt, dans un rapport par liaison vidéo au Conseil de sécurité.

Le premier accord est une déclaration de principe des parties centrafricaines en vue de résoudre la crise politique et sécuritaire qui secoue la RCA. Le second accord porte sur un cessez-le-feu dans le pays, et le troisième fixe les modalités de partage de pouvoir en République centrafricaine.

Le général Jean-Felix Akaga, commandant de la Force multinationale d'Afrique centraleLe général Jean-Felix Akaga, commandant de la Force multinationale d'Afrique centrale
x
Le général Jean-Felix Akaga, commandant de la Force multinationale d'Afrique centrale
Le général Jean-Felix Akaga, commandant de la Force multinationale d'Afrique centrale
Selon cet accord, le président  François Bozize reste au pouvoir jusqu’à la fin de son mandat, en 2016. Un Premier ministre issu de l’opposition sera nommé avec les pleins pouvoirs de diriger le gouvernement pour douze mois renouvelables.

Ce gouvernement sera composé des membres de la majorité présidentielle, de l’opposition démocratique, des groupes rebelles signataires de l’accord de Libreville, de même que ceux des groupes de la société civile.

Un   point important de l’accord stipule que le président ne pourra pas limoger un membre du gouvernement durant la période intérimaire. Des élections législatives seront organisées dans un délai de douze mois. Un nouveau mécanisme sera mis en place  pour assurer l’application complète de l’accord de Libreville.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.
Plus
Plus Programmes Radio