mardi, octobre 21, 2014 Heure locale: 10:20

actualités / afrique-centrale

Sommet de l'Union africaine: pas d'accord sur la RDC

Les leaders de la SADC et de la CIRGL veulent plus de temps pour analyser le document dont la signature était annoncée pour lundi à Addis-Abeba.

Les participants au sommet de l'UA posent pour les photographes, le 27 janvier 2013
Les participants au sommet de l'UA posent pour les photographes, le 27 janvier 2013
La capitale éthiopienne vient d’accueillir le sommet de l’Union africaine. Le thème central était la mise en place d'une force africaine pour combattre les islamistes au Mali.

Cependant, un autre grand dossier figurait au programme des chefs d’Etat. On espérait la signature lundi matin, en marge du sommet, d’un accord régional (entre les dirigeants de l’Afrique australe, ceux de la Conférence de la région des Grands Lacs et le secrétaire-général de l’ONU) pour tenter de s’attaquer aux causes profondes de la rébellion dans l’Est de la RDC, tout en préservant la paix sur le terrain. 

La cérémonie de signature de cet accord-cadre régional a été reportée, les leaders arguant qu'il leur faudra plus de temps pour analyser le document. C'est, du moins, l'information fournie à la presse à Addis-Abéba par l’ambassadeur Boubacar Diarra, chef du bureau de l’UA à Bujumbura et représentant spécial de l’organisation pour la région des Grands Lacs. L’ambassadeur Diarra n’a pas pu préciser la date éventuelle de la signature de cet accord.

Un convoi des FARDC arrive à Goma le 3 déc. 2012Un convoi des FARDC arrive à Goma le 3 déc. 2012
x
Un convoi des FARDC arrive à Goma le 3 déc. 2012
Un convoi des FARDC arrive à Goma le 3 déc. 2012

Les chefs d’Etats de la SADC et de la CIRGL doivent trouver un modus operandi pour le déploiement d’une brigade d’intervention de plusieurs milliers de soldats, dont le mandat serait plus robuste que celui de la mission onusienne, la MONUSCO. Ce corps peut faire partie de la MONUSCO ou évoluer séparément. Aucune décision finale n'a été arrêtée à ce sujet.

En attendant, les pourparlers entre les rebelles du M23 et le gouvernement de Kinshasa sont presqu’au point mort. Toutefois, le représentant spécial de l’Union africaine pour la région croit que tout n’est pas perdu.

Dossier de la RDC au sommet de l'UA, avec Chérubin Dorcil
Dossier de la RDC au sommet de l'UA, avec Chérubin Dorcil i
|| 0:00:00
...
 
🔇
X
Ce forum a été clos.
Triage des commentaires
Commentaires
     
Par: Pasteur BWANA De: Cameroun
29.01.2013 17:14
C'est le contraire qui pouvait étonner, à la différence du Mali qui a une armée qui a su dire non à sa classe politique quand elle a commencé à se compromettre avec des accords bidons avec les forces terroristes, l'armée congolaise assiste passivement à la trahison de son haut commandement et garde silence,
A la différence du Mali où la classe politique oeuvre pour le bonheur du peuple malien, en RDC la classe politique se comporte en grande majorité pire que les mercenaires. Rares seraient ceux qui oeuvrent réellement pour l'intérêt national!
Que le Mali soit préféré à la RDC, cela devrait amener les congolais à bien réfléchir et à faire de bons choix politiques.

Plus Programmes Radio