mercredi, juillet 23, 2014 Heure locale: 07:25

actualités

Anglo-American Platinum cède au Zimbabwe

x
Anglo American est le deuxième groupe minier à se plier à la règlementation qui impose à toutes les compagnies étrangères opérant dans le pays de transférer la majorité de leurs opérations à des Zimbabwéens noirs. Selon Hararé, cette loi doit permettre de compenser les inégalités raciales issues de l’ère coloniale, quand les blancs dirigeaient le pays.
 
July Ndlovu, patron d’Anglo-American Platinum au Zimbabwe espère que cette opération profitera aux Zimbabwéens.  "Ça n’a pas été facile. Nous avons beaucoup discuté et nous nous engageons dans ce processus avec un seul objectif : celui de trouver une transaction valable qui profite à toutes les parties et qui assure un investissement durable dans le secteur minier zimbabwéen.”
 
Dans les faits, 51 % de la mine d’Unki appartenant au groupe étranger, d’une valeur de 140 millions de dollars, seront transférés vers un fond souverain zimbabwéen, à des mineurs, et d’autres investisseurs locaux.
 
Cette année, Impala Platinum était devenue la première compagnie à transférer 51 % de ses activités à la compagnie Zimbabwéenne Zimplats au nom de la même loi.
 
Le Zimbabwe est réputé pour détenir l’une des plus grandes réserves de platine au monde, une manne qui alimenterait les caisses du parti au pouvoir, la ZANU PF de Robert Mugabe
 
Le MDC, du Premier Ministre Morgan Tsvangirai et des économistes désapprouvent la politique d’indigénisation qui découragerait l’investissement étranger dans le pays.
 
Par ailleurs, cette politique constituerait le principal obstacle pour obtenir des prêts de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International
 
En début de semaine le FMI a bien assoupli ses restrictions pour une assistance technique au Zimbabwe. Une mesure qui ne se traduit pas cependant par l’octroi d’une aide financière
Ce forum a été clos.
Triage des commentaires
Commentaires
     
Par: Jérôme Kangoy De: Lubumbashi
06.11.2012 14:59
Ce bien de transférer ces opérations aux Noirs Zimbabween,mais sont-ils préparé à la gestion? n'est-ce pas là aussi une forme de discrimination au sein de la socièté?Dommage le Zimbabwe de nos jours( de la mondialisation) puisse appliquer le protectionnisme, ce qui va minorer les IDE( investissement direct à l'étranger) dans ce pays.