jeudi, avril 24, 2014 Heure locale: 09:21

actualités / monde

Week-end de violences et tensions au Proche-Orient

Tir de missile à partir de la bande de Gaza ce weekendTir de missile à partir de la bande de Gaza ce weekend
x
Tir de missile à partir de la bande de Gaza ce weekend
Tir de missile à partir de la bande de Gaza ce weekend
Taille du texte - +
Israël a tiré dimanche des coups de semonce en direction de la Syrie. On signalait également des affrontements à la frontière avec Gaza qui ont fait six morts palestiniens et plusieurs blessés israéliens.

Israël a tiré un missile en direction de la Syrie, un tir qualifié par les militaires israéliens de coup de semonce après la chute d'un obus de mortier syrien près d’un poste de l'armée israélienne sur le plateau du Golan. Il s’agit du premier incident du genre entre les deux pays depuis le début de la guerre civile il y a plus d'un an et demi en Syrie.

Les combats entre les forces gouvernementales et les rebelles syriens se sont rapprochés de zones sous contrôle israélien du Golan, que l’Etat Hébreux a capturé pendant la guerre des sept jours en 1967.

Israël affirme qu'il n'a pas été délibérément pris pour cible par les forces syriennes. Mais lors de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le Premier ministre israélien a averti que Tel-Aviv ne permettra pas à la guerre civile syrienne de se répandre jusqu'à la frontière nord.

Benjamin Netanyahu a déclaré qu'Israël surveillait de près la situation et était prêt à toute éventualité.

La violence a également touché la frontière sud d'Israël avec la bande de Gaza, qui est gouvernée par le Hamas. Les militants palestiniens ont bombardé le sud d'Israël à l’aide de roquettes, forçant des familles à fuir et provoquant la fermeture d’écoles. Israël a riposté par des frappes aériennes.

Les dernières hostilités avaient éclaté samedi après un tir de missile antichar palestinien contre une jeep de l'armée israélienne à la lisière de la bande de Gaza.

M. Netanyahu a déclaré que les attaques palestiniennes venant de Gaza ne seront pas tolérées. « Israël ne restera pas les bras croisés » lorsque ses citoyens sont attaqués. L'armée est prête « à réagir beaucoup plus fermement », a ajouté le Premier ministre israélien.

Le Hamas n’en démord pas pour autant. Son porte-parole, Fawzi Barhoum, a déclaré que les Palestiniens « donneraient une leçon à Israël ». L’Etat hébreux, a-t-il dit, « tire jour et nuit sur Gaza, tuant femmes et enfants ». M. Barhoum a ajouté : « La résistance est notre droit ».

Malgré les avertissements, les deux camps affirment qu'ils ne veulent pas d'une escalade de la violence comme celle qui avait déclenché l'invasion de Gaza par Israël près de 4 ans de cela, et avait causé des destructions massives. Mais pour l’heure ni l’un ni l’autre semble vouloir reculer sur leurs positions.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.