dimanche, avril 20, 2014 Heure locale: 08:14

actualités / afrique-centrale

Washington soutient le déploiement de drones en RDC

La porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland, assure que ces avions seraient sans armes et pourraient servir pour d'autres missions.

Des membres du M23.Des membres du M23.
x
Des membres du M23.
Des membres du M23.
Taille du texte - +
Les autorités américaines affirment que Washington soutient la demande des responsables du maintien de la paix des Nations unies d'utiliser des drones de surveillance en République Démocratique du Congo.

Lors d'une séance à huis clos avant-hier, le chef du maintien de la paix des Nations unies, Hervé Ladsous, a plaidé auprès du Conseil de sécurité pour l’utilisation des drones en RDC en vue d’aider les quelque 17.000 casques bleus qui y sont déployés.

La porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland, a déclaré Mercredi que ces avions sans pilote seraient sans armes et pourraient servir pour d'autres missions.

La Grande-Bretagne et la France, également membres du Conseil de sécurité, supportent l'utilisation de drones en RDC.

Pendant ce temps, les autorités congolaises disent maintenant que, ce n’est plus vraiment le M23, mais les rebelles rwandais des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR), qui constituent désormais leur plus gros souci de sécurité dans l’est du pays.

Cette reconnaissance, selon les observateurs, pourrait être le signe d'un dégel dans les relations entre la RDC et le Rwanda. Ce dernier a été toujours accusé de soutenir les rebelles du M23.

Depuis que ce groupe a lancé sa rébellion en avril dernier, il a été au centre de presque toutes les déclarations du gouvernement congolais au sujet de la sécurité dans la partie orientale du pays.


Mais maintenant, selon les analystes, le M23 a été dépassé par les membres des FDLR, issus des forces hutus rwandaises ayant fui vers le Congo en 1994 après que beaucoup d'entre eux ont pris part au génocide rwandais.
Ce forum a été clos.
Triage des commentaires
Commentaires
     
Par: pasto bwana De: Cameroun
13.01.2013 06:39
Nous saluons la position américaine quant à l'usage des drones à l'Est de la RDC. Cette stratégie va aide à contourner les ambiguïtés du gouvernement Kabila qui ne joue pas franc jeu avec le peuple, mais laisse présager une complicité avec le Rwanda et l'Ouganda. Échappant à tout leur contrôle, la paix peut désormais revenir dans ce pays qui aligne 8 millions de morts.


Par: DeStruer De: Dk
12.01.2013 14:34
Le gouvernement congolais trahit encore une fois la cause de la nation et protege les interets de l'aggresseur. Kabila doit etre un extraterrestre pour ne pas mourir de honte apres tant d'echecs et humilations. Il faut faire partir ces incopetents par tous les moyens. Le probleme du Congo c'est pas le Rwanda mais l'incapacite de Kabila. C'est revoltant...


Par: Anonyme De: USA
12.01.2013 04:22
Les USA ont toutes les informations du monde.
Entre le Rwanda et le Congo qui est coupable?
Les Drones ne serviront en rien car le Rwanda joue un jeu bien connu.


Par: Anonyme
11.01.2013 15:52
La diplomatie rwandaise parallèle a joué. Les lobbys doivent sûrement avoir obtenu de kinshasa ce qu'ils exigeaient.