dimanche, septembre 21, 2014 Heure locale: 18:07

actualités / afrique

Reprise des affrontements intercommunautaires dans l'est du Kenya

30 personnes ont été tuées dans la région du Delta du Tana tôt vendredi matin, selon la Croix-Rouge.

Des villageois regardent les corps de présumés assaillants, membres de la tribu Pokomo, au village de Kipao (21 déc. 2012)
Des villageois regardent les corps de présumés assaillants, membres de la tribu Pokomo, au village de Kipao (21 déc. 2012)
Les violences ont commencé dans les premières heures de vendredi, quand les membres de la communauté Pokomo, armés de fusils et de lances, ont attaqué les habitants Orma du village de Kipao. Des équipes d'intervention d'urgence ont été déployés dans la région, indique Nelly Muluka porte-parole de la Croix-Rouge au Kenya.

«C’est hier dans la nuit que nous avons eu un appel… c'était vers quatre heures du matin. La Croix- Rouge  est maintenant sur le terrain.  Nous venons en aide aux victimes, dont  la plupart sont gravement blessées."

D’après la Croix-Rouge, cinq femmes et cinq enfants figuraient ces victimes. Beaucoup de maisons ont également été incendiées pendant le raid, explique Nelly Muluka.
Des secouristes de la Croix-Rouge transportent un blessé après une attaque dans le Delta du Tana (21 déc. 2012)Des secouristes de la Croix-Rouge transportent un blessé après une attaque dans le Delta du Tana (21 déc. 2012)
x
Des secouristes de la Croix-Rouge transportent un blessé après une attaque dans le Delta du Tana (21 déc. 2012)
Des secouristes de la Croix-Rouge transportent un blessé après une attaque dans le Delta du Tana (21 déc. 2012)

Les agriculteurs Pokomo et les éleveurs Orma s’affrontent depuis longtemps  pour les ressources. Mais la violence s'est intensifiée cette année. Plus de 110 personnes ont été tuées dans des heurts entre les deux communautés au cours des mois de septembre et d’octobre.

Une commission judiciaire d'enquête sur ces affrontements fait état de témoignages selon lesquelles ces violences seraient politiquement motivées, peut-être en raison du redécoupage de la région.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.