lundi, juillet 28, 2014 Heure locale: 08:15

actualités

Richardson, Schmidt entament leur visite privée, mais controversée, en Corée du Nord

Bill Richardson rejette les critiques du Département d'Etat américain, qui n'approuve pas sa visite en Corée du NordBill Richardson rejette les critiques du Département d'Etat américain, qui n'approuve pas sa visite en Corée du Nord
x
Bill Richardson rejette les critiques du Département d'Etat américain, qui n'approuve pas sa visite en Corée du Nord
Bill Richardson rejette les critiques du Département d'Etat américain, qui n'approuve pas sa visite en Corée du Nord
Début lundi de la visite en Corée du Nord de l'ancien ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, Bill Richardson. Il est accompagné d’Eric Schmidt, le président du géant de l'Internet, Google. Ils ont qualifié leur séjour de mission humanitaire.

M. Richardson a dit qu'il prévoyait de discuter avec les autorités du sort de Kenneth Bae, citoyen américano-coréen accusé de crimes contre l'État pour des motifs qui restent flous. L'ancien ambassadeur à l'ONU s’est également dit préoccupé par le programme nucléaire de la Corée du Nord et espère que son voyage aidera à faire avancer Pyongyang dans « la bonne direction ».

Le département d'Etat américain a critiqué la visite des deux personalités, faisant valoir que ce n'était guère le moment d'effectuer un déplacement en Corée du Nord, vu que Pyongyang a récemment procédé à un tir d'une fusée à longue portée qui, selon Washington, ouvre la voie à un éventuel nouvel essai nucléaire.

Ce à quoi M. Richardson a rétorqué que le département d'Etat n'a aucune raison d'être nerveux, vu qu'il s'agit d'une visite purement privée, et que ni lui, ni M. Schmidt, ne représentent en quoi que ce soit les Etats-Unis.