mercredi, juillet 23, 2014 Heure locale: 03:41

actualités / afrique-centrale

RCA : des troupes régionales déployées à Damara

Des soldats de la FOMAC originaires du Congo-Brazaville à leur arrivée à Bangui Des soldats de la FOMAC originaires du Congo-Brazaville à leur arrivée à Bangui
x
Des soldats de la FOMAC originaires du Congo-Brazaville à leur arrivée à Bangui
Des soldats de la FOMAC originaires du Congo-Brazaville à leur arrivée à Bangui
Des soldats de la Force multinationale des Etats d'Afrique centrale (FOMAC) ont commencé à se déployer entre les rebelles et les troupes gouvernementales centrafricaines, alors que les leaders régionaux tentent de pousser les deux parties à des pourparlers de paix.

Selon notre envoyée spéciale, près de 500 soldats en provenance du Tchad, du Gabon et de la République du Congo ont été déployés, mercredi, à Damara. Cette ville est à environ 75 km au nord de la capitale, Bangui, et à environ 110 km au sud de la ville de Sibut, contrôlée par les rebelles.

Le chef de la force régionale, le Général Jean Felix Akaga, a mis en garde, mercredi, les rebelles contre toute attaque sur la ville de Damara, affirmant qu’un tel acte serait une "déclaration de guerre" contre les dix pays de la Communauté Economique des États d'Afrique Centrale (C.E.E.A.C.).
 
Un soldat tchadien de la FOMAC ̂à DamaraUn soldat tchadien de la FOMAC ̂à Damara
x
Un soldat tchadien de la FOMAC ̂à Damara
Un soldat tchadien de la FOMAC ̂à Damara
Les dirigeants d'Afrique centrale tentent d'organiser des pourparlers de paix qui devront avoir lieu au Gabon le 10 Janvier prochain.
 
Pendant ce temps à Bangui, les partisans du président François Bozizé ont mis en place des barrages routiers pour, disent-ils, arrêter toute incursion rebelle dans la capitale.

La coalition rebelle connu sous le nom de Séléka a pris plusieurs grandes villes du pays, dont une à moins de 200 kilomètres de la capitale.
 
Le Président Bozizé est au pouvoir depuis un coup d’Etat de 2003. Les rebelles qui demandent désormais sa démission, l’accusent de n’avoir pas respecté les accords de paix qui avaient mis fin à une précédente rébellion.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.