samedi, novembre 01, 2014 Heure locale: 04:30

actualités

Poursuite des audiences au Congrès sur la réforme de l'immigration

Mme Janet Napolitano témoignant au Congrès sur la réforme de l'immigrationMme Janet Napolitano témoignant au Congrès sur la réforme de l'immigration
x
Mme Janet Napolitano témoignant au Congrès sur la réforme de l'immigration
Mme Janet Napolitano témoignant au Congrès sur la réforme de l'immigration
Poursuite à Washington des audiences de la commission judiciaire du Sénat américain sur la réforme de l’immigration. Quelques heures seulement après l’appel lancé à ce sujet par le président Obama dans son discours sur l’état de l'Union, la secrétaire à la sécurité intérieure, Janet Napolitano, a de nouveau insisté sur le caractère dépassé du système et demandé aux sénateurs une réforme globale avec de nombreux changements.

« Notre système d'immigration ne fonctionne pas. Nos communautés, les travailleurs et les employeurs sont tous frustrés par un système qui traite un trafiquant de drogue de la même façon qu'un étudiant très performant » a déclaré Mme Napolitano.

Son témoignage a été interrompu par des manifestants qui sont entrés dans la salle en hurlant des slogans, déployant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Plus de déportations ». La police a rapidement rétabli l'ordre.

Parmi les autres témoins qui comparaissaient ce mercredi devant la commission du Sénat : José Antonio Vargas, le fondateur de l’ONG « Define American », et Chris Crane,  président du « National Immigration and Customs Enforcement Council ».

Des militants latino-américains ont critiqué M. Obama pour n’avoir pas fait de la réforme de l'immigration une priorité durant son premier mandat.

Le mois dernier, un groupe de sénateurs des deux principaux partis politiques – démocrate et républicain - ont présenté un plan en vertu duquel les sans-papiers devront s'enregistrer auprès du gouvernement, se soumettre à une vérification d’antécédents, payer des amendes et leurs arriérés d’impôts, et remplir d’autres formalités pour accéder à un statut temporaire  en vue de résider et de travailler légalement aux États-Unis. Ils seront ensuite placés en queue de la liste d’attente des demandeurs de visas pour devenir des résidents permanents légaux.

Ce plan prévoit d’autres démarches pour les mineurs, ainsi que pour les travailleurs agricoles.
Plus
Plus Programmes Radio