mardi, juillet 29, 2014 Heure locale: 04:35

actualités / états-unis

Obama en Asie: rééquilibrage des intérêts stratégiques

Les critiques exhortent le président américain à exercer plus de pression sur les pays asiatiques en ce qui a trait aux droits humains.

Le président américain prend la parole, le 19 novembre 2012, à l'Université de Rangoon
Le président américain prend la parole, le 19 novembre 2012, à l'Université de Rangoon
Barack Obama est devenu le premier président des États-Unis à visiter la Birmanie et le Cambodge. Et la présence du leader américain au sommet de l’Association des nations du sud-est asiatique traduit l’intérêt que Washington porte de plus en plus à cette région.

Un reportage de la VOA présenté par Chérubin Dorcil
Un reportage de la VOA présenté par Chérubin Dorcili
|| 0:00:00
...
 
🔇
X


Le président Obama veut profiter de ce premier voyage à l’étranger depuis sa victoire électorale du 6 novembre, pour réaffirmer l’intérêt des États-Unis dans le développement économique et le commerce en Asie.

Le président Obama embrasse l'opposante birmane Aung San Suu Kyi à Rangoon, le 19 nov. 2012Le président Obama embrasse l'opposante birmane Aung San Suu Kyi à Rangoon, le 19 nov. 2012
x
Le président Obama embrasse l'opposante birmane Aung San Suu Kyi à Rangoon, le 19 nov. 2012
Le président Obama embrasse l'opposante birmane Aung San Suu Kyi à Rangoon, le 19 nov. 2012
Ce lundi, M. Obama s’est entretenu avec les leaders des 10 nations membres de l’ASEAN. Il n’a pas manqué de souligner que 2012 marque 35 ans de coopération entre Washington et ses partenaires de l’Asie du sud-est.

La diplomatie fait partie de ce que l’Administration Obama appelle un « rééquilibrage » des intérêts stratégiques des États-Unis. Les critiques exhortent le président Obama à exercer plus de pression sur les pays asiatiques en ce qui a trait au respect des droits humains.

Le président Obama et le Premier ministre cambodgien Hun Sen à Phnom Penh, le 19 mov. 2012Le président Obama et le Premier ministre cambodgien Hun Sen à Phnom Penh, le 19 mov. 2012
x
Le président Obama et le Premier ministre cambodgien Hun Sen à Phnom Penh, le 19 mov. 2012
Le président Obama et le Premier ministre cambodgien Hun Sen à Phnom Penh, le 19 mov. 2012
La Birmanie a entamé des reformes importantes récemment, mais elle fait toujours l’objet de critiques à cause du traitement infligé aux groupes ethniques minoritaires de même que les tensions qui persistent dans l’État d’Arakan.

Quant au Cambodge, on l’accuse d’emprisonner des opposants politiques et de continuer à déposséder des gens de leurs terres.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.