lundi, septembre 15, 2014 Heure locale: 09:28

actualités / congo

RDC : nouveaux combats entre le M23 et l’armée congolaise dans le Nord-Kivu

Des rebelles du  M23 en patrouille à  Rangira, près ed Rutshuru, en octobre 2012Des rebelles du M23 en patrouille à Rangira, près ed Rutshuru, en octobre 2012
x
Des rebelles du  M23 en patrouille à  Rangira, près ed Rutshuru, en octobre 2012
Des rebelles du M23 en patrouille à Rangira, près ed Rutshuru, en octobre 2012
Des hélicoptères de la Mission de l’ONU pour la stabilisation de la République démocratique du Congo   (MONUSCO) ont lancé un raid aérien contre les rebelles du M23 à la suite de nouveaux combats entre ces rebelles et l’armée régulière de la RDC.
 
L’Onu et des responsables locaux disent que les hélicoptères onusiens ont tiré sur les rebelles après que ces derniers eurent repoussé  les troupes gouvernementales hors de la ville de Kibumba.
 
Des affrontements, jeudi, dans cette région, ont fait au moins 44 morts près de la ville de Goma. Les deux camps s’accusent mutuellement d’avoir déclenché les hostilités.  Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a déclaré à l’AFP que quelques 113 rebelles ont été tués.

Des rebelles du M23 à RumangaboDes rebelles du M23 à Rumangabo
x
Des rebelles du M23 à Rumangabo
Des rebelles du M23 à Rumangabo
Les rebelles sont d’anciens soldats qui se sont mutinés en début d’année, exigeant d’être mieux équipés et mieux payés.
 
A la requête de la France, le Conseil de sécurité de l’ONU a  convoqué une réunion d’urgence samedi pour discuter de la situation.
 
Le regain de violence coïncide avec la publication du rapport onusien réitérant les accusations selon lesquelles le Rwanda et l’Ouganda soutiennent le M23.
Les deux pays ont catégoriquement démenti ces accusations. L’Ouganda menace de retirer ses troupes déployées dans des missions internationales de maintien de la paix, notamment en Somalie, si l’Onu ne revient pas sur ces accusations.