lundi, septembre 01, 2014 Heure locale: 18:35

actualités / états-unis

Nouvelles manifestations contre l'Occident dans le monde musulman

Quelques manifestants de Khartoum
Quelques manifestants de Khartoum
Pour la 4è journée consécutive, les manifestations ont continué contre contre le film controversé produit aux Etats-Unis et jugé offensant à l'endroit du prophète Mohammed. La vidéo était au centre des discussions pendant la Grande prière du vendredi à travers le Moyen Orient, l’Asie du sud et de l’est, ainsi qu’en Afrique.

Au Soudan, la police a affronté à coups de matraques et de gaz lacrymogènes des milliers de manifestants qui protestaient devant trois ambassades occidentales à Khartoum. Peu après la fin de la prière du vendredi à la Grande Mosquée de Khartoum, des milliers de manifestants ont pris d'assaut les ambassades britanniques et allemandes. Les manifestants ont monté un drapeau islamique, et mis le feu a la représentation allemande.

Manifestations vendredi au CaireManifestations vendredi au Caire
x
Manifestations vendredi au Caire
Manifestations vendredi au Caire
Plus tard, les manifestants se sont déplacés vers l'ambassade des Etats Unis, où ils ont affronté la police anti-émeute. Diverses sources affirment qu'au moins un manifestant a été tué devant l'ambassade américaine.

De la Tunisie au Yémen, en passant par  l'Egypte, les manifestants ont assiégé les ambassades des États-Unis et de leurs alliés, estimant que ces pays n'ont pas fait assez pour empêcher la diffusion de la vidéo controversée.

A Tunis, la police a usé de gaz lacrymogènes contre les protestataires usant de pierres contre elle. Certains d’entre eux ont réussi à pénétrer dans la cour du bâtiment de l’ambassade américaine dans la capitale tunisienne.

Au moins un décès a été signalé dans le Nord du Liban.

Des Libanais exprimant leur colèreDes Libanais exprimant leur colère
x
Des Libanais exprimant leur colère
Des Libanais exprimant leur colère
Certaines des plus grandes manifestations ont eu lieu au Caire, où la police a tenté de barrer la route aux protestataires près de l’ambassade américaine, en usant de grenades lacrymogènes.

Un imam a rappelé aux fidèles, lors de la prière du vendredi, que les Egyptiens « sous leur nouveau gouvernement islamiste peut maintenant défendre le prophète contre de telles insultes ».

Le président égyptien Mohamed Morsi, qui a condamné la vidéo controversée, a, de nouveau, insisté, vendredi, sur la nécessité de contrôler les manifestations.

Ailleurs dans le monde, on a signalé des manifestations en Malaisie, et en Indonésie, pendant qu’on renforçait la sécurité à Kaboul, en Afghanistan. Dans ce dernier pays, et au Pakistan, il y a eu des manifestations ici et là, mais aucun incident majeur à signaler.