vendredi, septembre 19, 2014 Heure locale: 01:46

actualités

Navi Pillay interpelle à nouveau le Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie

Il est urgent pour l'ONU d'ordonner l'ouverture d'une enquête sur les crimes commis en Syrie, a dit Navi PillayIl est urgent pour l'ONU d'ordonner l'ouverture d'une enquête sur les crimes commis en Syrie, a dit Navi Pillay
x
Il est urgent pour l'ONU d'ordonner l'ouverture d'une enquête sur les crimes commis en Syrie, a dit Navi Pillay
Il est urgent pour l'ONU d'ordonner l'ouverture d'une enquête sur les crimes commis en Syrie, a dit Navi Pillay
Une haute responsable de l’ONU affirme qu’à son avis, les deux parties dans la guerre civile syrienne ont commis des crimes de guerre, et elle a exhorté le Conseil de sécurité de donner l’ordre à la Cour pénale internationale (CPI) d’ouvrir une enquête officielle.

La Haute Commissaire aux droits de l'Homme, Navi Pillay, s’exprimait vendredi après avoir soumis son dernier rapport au Conseil de sécurité. Son appel en faveur d’une enquête donne un poids supplémentaire à la pétition soumise par 58 pays, qui appelle également à une investigation approfondie des crimes de guerre commis en Syrie ces 22 derniers mois soit par les forces gouvernementales, soit par celles de l’opposition.

La Russie et la Chine ont opposé leur veto aux dernières tentatives du Conseil de sécurité pour adopter de telles mesures, et le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré cette semaine que toute enquête de la CPI, qui siège à La Haye, serait « inopportune et contre-productive ».

Selon l'ONU, au moins 60.000 personnes ont été tuées depuis le début de la guerre civile en Syrie, et Mme Pillay a déclaré vendredi que les Syriens considèrent que « les Nations Unies manquent à leur devoir de protéger les victimes ».

L’appel lancé par Mme Pillay a reçu l’appui des ambassadeurs d’Australie, de Grande-Bretagne, de France, du Luxembourg, de Corée du Sud et de 53 autres pays.