samedi, octobre 25, 2014 Heure locale: 19:37

actualités

Manhattan, déserté mardi, mais Wall Street doit rouvrir mercredi

Des travailleurs de Con Edison  tentant de rétablir l'électricité à Manhattan  Des travailleurs de Con Edison tentant de rétablir l'électricité à Manhattan
x
Des travailleurs de Con Edison  tentant de rétablir l'électricité à Manhattan
Des travailleurs de Con Edison tentant de rétablir l'électricité à Manhattan
Les rues de Manhattan, d’habitude bondées, étaient pratiquement vides mardi, à l’exception de quelques taxis sur lesquels se précipitaient les rares passants, et quelques camions d’ordure.

La nuit de lundi à mardi a paru très longue, a confié Ray, un habitant de Chelsea, un quartier de Manhattan proche de Broadway. « On a été privés d’électricité toute la nuit. D’abord, on a perdu la télé. Ensuite, le téléphone a cessé de marcher. C’était amusant, parce qu’on avait chargé l’ordinateur, donc, j’avais des DVD et on a regardé un film, avec des bougies pour éclairer la pièce. C’était plutôt romantique » affirme Jay avec bonne humeur.

Par contre, pour une autre new-yorkaise, Carol, qui habite Greenwich Village, toujours dans Manhattan, la soirée a été beaucoup moins drôle. « Je n’ai jamais vu New York dans cet état. Les arbres qui tombaient, les ampoules des lampadaires brisées et secouées. Pas de courant, pas d’électricité, pas d’eau. C’était intéressant » ajoute Carol, qui ne semble pas souhaiter répéter l’expérience. 

Ce mardi, il était pratiquement impossible pour les new-yorkais d’acheter des bouteilles d’eau potable, des batteries et autres produits de première nécessité. Les magasins sont pour la plupart fermés depuis deux jours, même si, dans une petite épicerie, éclairée par des bougies, Omar, petit commerçant, fait d’excellentes affaires.

« On a juste décidé d’ouvrir et d’aider, et de vendre ce qui restait » explique Omar. « En gros, des boissons et du café. Des bagels. C’était mieux que de rester chez soi et de se tourner les pouces. On travaille bien. Le père nous a mis dehors et a dit : ‘‘Faites du fric’’ » ajoute Omar, rigolard. 

Dans le sud de la péninsule de Manhattan, des vagues de plus de 4 mètres de hauteur ont inondé et paralysé le secteur financier, Wall Street. Les places boursières new-yorkaise étaient à nouveau fermées ce mardi pour la seconde journée consécutive, pendant que le déblayage et le nettoyage se poursuivent, mais elles devraient rouvrir mercredi. Par contre, le siège de l’ONU, dont les étages souterrains ont également été inondés, restera probablement fermé.

Par ailleurs, un incendie massif dans le quartier de Queens a détruit une cinquantaine de maisons et le métro de New York est inondé.

A l'occasion d'une conférence de presse mardi, le maire de New York, Michael Bloomberg, a précisé qu'environ 750.000 personnes sont privées d'électricité. « Les dégâts que nous avons subi sont clairement vastes, et ne pourront être réparés en un jour. Les deux principaux défis sont la remise en marche des transports publics, et rétablir le courant », a ajouté M. Bloomberg.

Des mots qui ont galvanisé les new-yorkais, les habitants de la « Big Apple » souhaitant le retour à la normale dans les plus brefs délais.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.
Plus Programmes Radio