vendredi, août 22, 2014 Heure locale: 01:57

actualités / afrique-de-l-ouest

Mali : des militaires maliens attaquent un camp militaire à Bamako, l’armée française prend Tessalit.

Tôt ce vendredi matin, des unités de l’armée malienne ont encerclé le camp des Parachutistes des « bérets rouges » à Djikoroni. Il y aurait eu au moins trois morts et plusieurs blessés.

Amadou Sanogo (g.), ancien chef de la junte.
Amadou Sanogo (g.), ancien chef de la junte.
A Bamako les hostilités ont repris entre « bérets verts », des militaires proches de l’ancienne junte,  et « bérets rouges », des militaires issus de la garde rapprochée de l’ancien président Amadou Toumani Touré.

​Tôt ce vendredi matin, des unités de l’armée malienne ont encerclé le camp des Parachutistes des « bérets rouges » à Djikoroni. Il y aurait eu au moins trois morts et plusieurs blessés.
Moussa Barry, un habitant de Djikoroni.
Moussa Barry, un habitant de Djikoroni.i
|| 0:00:00
...
 
🔇
X

Dans le nord du Mali, pour la première fois un kamikaze s’est fait sauter à un poste de contrôle sur la route menant vers Bourem. Le kamikaze est mort et un soldat malien a été blessé.

Par ailleurs, l’armée française poursuit sa traque aux islamistes. La ville de Tessalit, dernier bastion des groupes islamistes qui occupaient le nord du Mali a été prise par les forces armées françaises et tchadiennes, information donnée ce vendredi par le ministère français de la Défense.

Tessalit est une ville située à l'extrême nord-est du Mali. Une opération aéro-terrestre a eu lieu durant la nuit. "Des éléments français des forces spéciales ont été parachutés sur l’aéroport de Tessalit avec pour objectif de sécuriser la piste", a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’état-major, le colonel Thierry Burkhard.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.