dimanche, décembre 21, 2014 Heure locale: 09:56

actualités / monde

L'opposition syrienne, enfin unie face au régime Assad

Maath al-Khatib, président du nouveau Conseil de l'opposition syrienneMaath al-Khatib, président du nouveau Conseil de l'opposition syrienne
x
Maath al-Khatib, président du nouveau Conseil de l'opposition syrienne
Maath al-Khatib, président du nouveau Conseil de l'opposition syrienne
L'opposition syrienne, enfin unie pour présenter une alternative crédible au régime de Bachar al-Assad. Elle a été reconnue lundi comme « le représentant légitime du peuple syrien » par les pays du Golfe qui poussaient à la création de cette coalition. La nouvelle entité a également été saluée par les Occidentaux.

Un ancien imam de la vénérable mosquée Umayyad de Damas, Maath al-Khatib, a été choisi pour diriger ce nouveau Conseil de l’opposition syrienne, qui a vu le jour ce weekend à Doha, capitale du Qatar. S’adressant à la conférence de Doha, M. al-Khatib a exposé ses objectifs immédiats. Comme premier acte, a-t-il dit, le nouveau conseil va rencontrer le chef de la Ligue arabe, au Caire, et chercher une formule légale pour la reconnaissance du groupe en tant qu’unique représentant légitime du peuple syrien.

Dans la capitale égyptienne, le président du nouveau Conseil de l’opposition syrienne sera accompagné par le Premier ministre qatari Sheikh Hamad bin Jassem bin Jabir Al Thani, dont le gouvernement a accueilli les quatre jours de pourparlers qui ont culminé en l’accord du dimanche 11 novembre.

C’est un opposant de longue date, Riad Seif, qui a conçu le plan et d’aucuns s’attendaient à ce qu’il soit élu président du groupe. M. Seif a dit que des États étrangers ont promis de reconnaître la nouvelle entité. « Pour la première fois, il y a une promesse internationale claire de soutenir les rebelles dans leurs efforts visant à défendre le peuple syrien contre les avions, canons et chars d’assaut du régime de Bachar al-Assad », a déclaré M. Seif.

Pour remporter l’adhésion de la communauté internationale, ce nouveau Conseil cherche à donner à l’opposition un visage modéré. C’est l’opinion, notamment, du professeur Khattar Abou Diab, qui enseigne les sciences politiques à l’Université de Paris.

En Russie, le vice-ministre des Affaires étrangères, Gennady Gatilov, a exhorté le nouveau conseil de l’opposition syrienne à engager des négociations avec le gouvernement du président Assad, une perspective jusqu’ici rejetée par les rebelles. La Russie représente, avec l’Iran, le principal soutien extérieur du leader syrien.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.
Plus
Plus Programmes Radio