vendredi, juillet 25, 2014 Heure locale: 08:57

actualités / afrique-centrale

Crise en RCA: discussions élargies en cours à Libreville

Ces discussions visent à mettre un terme à la rébellion du Séléka qui, en un mois, a réussi à occuper environ un tiers du territoire du pays.

Jean Willybiro Sako, chef de la délégation centrafricaine aux pourparlers de Libreville (7 jan. 2013)
Jean Willybiro Sako, chef de la délégation centrafricaine aux pourparlers de Libreville (7 jan. 2013)
Les négociations de paix sur la crise centrafricaine ont bel et bien démarré à Libreville, au Gabon, entre les représentants des rebelles, des responsables gouvernementaux et des chefs de l'opposition politique de la RCA.

Ces discussions visent à mettre un terme à la rébellion du Séléka qui, en un mois, a réussi à occuper environ un tiers du territoire du pays.

A l'ouverture des négociations mercredi, le ministre congolais des Affaires étrangères, Basile Ikouebe, a déclaré que la présence effective des trois camps est une volonté des acteurs politiques centrafricains à trouver une solution.
La coalition du Séléka est composée de combattants issus des trois principaux groupes rebelles dans le Nord qui reprochent au gouvernement de François Bozizé de n'avoir pas respecté les accords de paix signés en 2007 et 2008.

x

Mardi, le Président centrafricain a rejeté toute possibilité de démission, comme l’exigent les rebelles, mais affirme être prêt à former un gouvernement de coalition.

Ces derniers jours, les combattants rebelles se sont rapprochés à moins de 100 kilomètres de la capitale Bangui. Cependant, une force multinationale africaine a formé dans la ville de Damara ce qu’elle considère comme une «ligne rouge» que les rebelles ne devraient pas franchir.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.