vendredi, octobre 24, 2014 Heure locale: 16:51

actualités / afrique-centrale

Les Etats-Unis ferment leur ambassade à Bangui

Cette mesure temporaire s'accompagne d'un appel de Washington à un dialogue entre les rebelles du Séléka et le gouvernement du président Bozizé.

le quartier commercial de Bangui
le quartier commercial de Bangui
Les Etats-Unis ont temporairement fermé leur ambassade en République centrafricaine et évacué leur personnel, en raison de la menace d’une coalition rebelle de renverser le gouvernement.

Un porte-parole du departement d’Etat a déclaré jeudi que Washington exhorte toutes les parties à entamer des pourparlers de paix, en vue d’offrir une nouvelle vision sur la sécurité du pays. Les relations diplomatiques entre Washington et Bangui ne sont pas affectées, a-t-il ajouté.

Des centaines de personnes ont protesté, de nouveau, jeudi, dans la capitale centrafricaine contre la progression des rebelles de la coalition Séléka. La marche était organisée par la Coalition Citoyenne d’Opposition aux Rebellions Armées (COCORA).

Un reportage de José Richard Pouambi
Un reportage de José Richard Pouambii
|| 0:00:00
...
 
🔇
X

Le président Bozizé, qui s'est adressé à la foule en langue sango, a appelé les Centrafricains à se soulever contre les rebelles. Oui au dialogue, à condition que les rebelles regagnent leurs positions initiales, a notamment déclaré le chef de l'Etat centrafricain.

Le président François Bozizé (archives)Le président François Bozizé (archives)
x
Le président François Bozizé (archives)
Le président François Bozizé (archives)
"Nous demandons à nos cousins français et aux Etats Unis d'Amérique, qui sont des grandes puissances, de nous aider à faire reculer les rebelles à leur base initiale de façon à permettre la tenue du dialogue à Libreville pour résoudre la crise actuelle", a en déclaré M. Bozizé dans son discours à Bangui.

Mais son homologue francais, Francois Hollande, a précisé que Paris n’interviendrait pas, en tout cas, pas en dehors du cadre d’une éventuelle résolution onusienne.
La déclaration du président François Hollande
La déclaration du président François Hollandei
|| 0:00:00
...
 
🔇
X

Mercredi, l’ambassade de France a été attaquée par des manifestants, qui ont marché en scandant des propos hostiles à la France, tout en lui reprochant sa passivité vis-à-vis de la crise.

Un peu plus tôt dans la matinée du 26 décembre, des jeunes protestataires ont fait un sit-in devant l'ambassade des Etats-Unis.

Suite à ces incidents, le président français François Hollande a ordonné le renforcement de la sécurité de l’ambassade française à Bangui, et la protection des ressortissants français en coordination avec les autorités centrafricaines.

Josué Binoua, porte-parole du gouvernement centrafricain
Josué Binoua, porte-parole du gouvernement centrafricaini
|| 0:00:00
...
 
🔇
X

Au plan diplomatique, il était prévu que le gouvernement centrafricain et la coalition rebelle Séléka entament des discussions de paix le 27 décembre à Libreville au Gabon, sur demande des chefs d’Etats d’Afrique centrale, mais le dialogue a été repoussé car certains responsables régionaux, n'ayant été informés que mardi, n'ont pas eu le temps de contacter les rebelles.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.
Plus Programmes Radio