samedi, juillet 26, 2014 Heure locale: 07:06

actualités

Le Premier ministre congolais impute au Rwanda le marasme économique en RDC

En visite à Washington, Augustin Matata Ponyo Mapon a fustigé l'ingérence du Rwanda dans l'est de la RDCEn visite à Washington, Augustin Matata Ponyo Mapon a fustigé l'ingérence du Rwanda dans l'est de la RDC
x
En visite à Washington, Augustin Matata Ponyo Mapon a fustigé l'ingérence du Rwanda dans l'est de la RDC
En visite à Washington, Augustin Matata Ponyo Mapon a fustigé l'ingérence du Rwanda dans l'est de la RDC
En visite aux Etats-Unis, le Premier ministre de la République démocratique du Congo (RDC), a fustigé l’ingérence du Rwanda dans l’est de la RDC, lui imputant le retard économique du pays.


Dans un discours à l’institut de réflexion Wilson Center ici à Washington, Augustin Matata Ponyo a évoqué une situation « dramatique » dans l’est de la RDC, où une rébellion parrainée par Kigali « plombe les efforts de développement » de Kinshasa dans la région des Grands Lacs. 

« L’utilisation des ressources, parfois à des objectifs des opérations militaires, ne nous permet pas d’avoir des progrès sur les OMD – les Objectifs du millénaire pour le développement qui, comme vous le savez, prennent en charge beaucoup d’indicateurs sociaux qui permettent de mesurer l’amélioration des conditions de vie de la population » a déclaré M. Matata Ponyo.

La guerre qui sévit à l’est du pays « est une guerre qui plombe le développement, qui plombe les efforts de la sous-région des Grands Lacs » , a-t-il ajouté.

Toujours selon le premier ministre de la RDC, l’enquête menée par les Nations Unies (ONU) sur la crise dans l’est du pays était « sérieuse », d’où l’importance que lui accorde le gouvernement de Joseph Kabila. Evoquant les viols, les massacres d’enfants ou leur recrutement forcé dans les milices, M. Matata Ponyo a également dénoncé le pillage systématique des ressources minières de son pays par des intérêts étrangers. Aujourd’hui, a-t-il fait valoir, les propres rapports économiques publiés par le Rwanda montrent que ce pays exporte davantage de coltan, de cassitérite, et autres minérais que sa production nationale.

Ces quelques indices « montrent comment est-ce qu’une rébellion, comment est-ce qu’une insécurité peuvent favoriser la croissance de certaines économies qui profitent malheureusement du soutien de la communauté internationale » a dit le Premier ministre congolais.

Rappelons que le Rwanda  a rejeté les accusations de l'ONU, qualifiant d'échec la mission de la Mission de l'Organisation des Nations unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) dans l’est de la RDC.

« Ce sont des rumeurs totalement fausses et dangereuses », avait déclaré dans un communiqué la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo.