samedi, avril 19, 2014 Heure locale: 12:05

actualités / afrique-centrale

Le M23 promet de quitter Goma vendredi, Kinshasa attend de voir

Le leader du groupe, Jean-Marie Runiga, a dit à la VOA que Kinshasa doit aussi respecter un certain nombre de conditions, suite à ce retrait

Jean-Marie Runiga arrive à Goma pour une conférence de presse le 27 novembre 2012
Jean-Marie Runiga arrive à Goma pour une conférence de presse le 27 novembre 2012
Taille du texte - +
Le responsable politique du Mouvement du 23 mars a déclaré que ses forces partiront de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu dans l’Est de la RDC, et elles le feront « rapidement ».

Jean-Marie Runiga a précisé à la VOA que ses troupes vont se retirer sur une distance de 20 km, tel qu'exigé par l'accord de Kampala, cependant elles n'abandonneront pas Sake, située un peu plus loin de Goma. Il met en garde contre un éventuel retour des FARDC dans Goma.

Des soldats du M23 près de la banque centrale du Congo à Goma, le 26 nov. 2012Des soldats du M23 près de la banque centrale du Congo à Goma, le 26 nov. 2012
x
Des soldats du M23 près de la banque centrale du Congo à Goma, le 26 nov. 2012
Des soldats du M23 près de la banque centrale du Congo à Goma, le 26 nov. 2012
Auparavant, le directeur des relations extérieures du M23, René Abandi, avait dit à la VOA que le commandant militaire du groupe, Sultani Makenga, avait pris l’engagement de retirer ses troupes de Goma le plus vite possible, après une rencontre avec les chefs d’État-major des armées ougandaise, rwandaise et congolaise.

Le M23 ne se plie pas sous pression, explique Runiga mais veut donner la preuve de ses bonnes intentions et espère que Kinshasa fera de même

Le M23 pose quand même certaines conditions qui, selon Jean-Marie Runiga, se situent dans le cadre des accords préalablement conclus avec les autorités de Kinshasa.

Jean-Marie Runiga au micro de Nicolas Pinault
Jean-Marie Runiga au micro de Nicolas Pinaulti
|| 0:00:00
...
 
🔇
X

Du côté de Kinshasa, on attend de voir si cette annonce sera vraiment respectée.

Raymond Tshibanda, ministre congolais des affaires étrangères, explique à la Voix de l'Amérique que " cela indique qu’il y a une perspective de retour à la normale et il faut s’en féliciter. Bien entendu ,nous restons vigilants et attendons de voir si cela va se réaliser."

Raymond Tshibanda, le ministre congolais des affaires étrangères, au micro de Nicolas Pinault
Raymond Tshibanda, le ministre congolais des affaires étrangères, au micro de Nicolas Pinaulti
|| 0:00:00
...
 
🔇
X


Le ministre congolais ajoute qu'il n'y aura pas de négociations avec le M23 : "Nous somme prêts à écouter le M23 et à procéder ensemble à l’évaluation de l’accord signé en 2009 avec le CNDP. "
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.