jeudi, juillet 24, 2014 Heure locale: 20:00

actualités

Le Kenya, prêt à amnistier des miliciens shebab

Cette main tendue intervient alors que le nouveau président somalien appelle les militants étrangers à quitter son pays.

Au moins 500 jeunes kenyans ont rejoint les shebab, selon l'OnuAu moins 500 jeunes kenyans ont rejoint les shebab, selon l'Onu
x
Au moins 500 jeunes kenyans ont rejoint les shebab, selon l'Onu
Au moins 500 jeunes kenyans ont rejoint les shebab, selon l'Onu
Le Kenya se dit prêt à offrir l’amnistie à ses ressortissants qui ont rejoint la milice islamiste des shebab dans la Somalie voisine et qui sont prêts à dénoncer la violence.

Cette main tendue intervient alors que le nouveau président somalien appelle les militants étrangers à quitter son pays. Pendant des années, des djihadistes étrangers ont combattu aux côtés des militants somaliens locaux dans l'espoir de renverser le gouvernement de Mogadiscio et d'imposer la charia, la loi islamique, dans le pays.

L'an dernier, les Nations Unies (Onu) ont estimé dans un rapport qu’au moins 500 jeunes kenyans avaient rejoint les shebab.

Le nouveau président somalien, Hassan Cheikh Mohamoud, estime que les shebab comprennent deux factions : les militants locaux et les étrangers. Il reconnait que certains jeunes somaliens ont rejoint la milice pour des raisons économiques, ou encore pour se venger, ou par dévotion religieuse. Ils n’en restent pas moins des Somaliens, a-t-il dit, et devraient œuvrer pour le bien du pays.

Mais mon gouvernement n'a rien à voir avec ces autres combattants qui ne sont pas Somaliens, a ajouté le président, faisant valoir que la seule solution pour ces miliciens sera de quitter le pays.