mercredi, août 27, 2014 Heure locale: 10:50

actualités

Le gouvernement nigérien évoque la renégociation des contrats avec Areva

Le président Mahamadou Issoufou espère que le partenariat entre Areva et Niamey pourra être renégocié  Le président Mahamadou Issoufou espère que le partenariat entre Areva et Niamey pourra être renégocié
x
Le président Mahamadou Issoufou espère que le partenariat entre Areva et Niamey pourra être renégocié
Le président Mahamadou Issoufou espère que le partenariat entre Areva et Niamey pourra être renégocié
Le président nigérien Mahamadou Issoufou a déclaré dimanche à la télévision que son gouvernement  entend renégocier son partenariat avec le groupe français Areva pour l'exploitation de ses ressources d'uranium.


L’exploitation de ce minerai ne rapporte pas suffisamment au pays, a déploré le chef de l’Etat.

Areva extrait de l'uranium depuis près de quarante ans au Niger,  et emploie quelques 2.700 salariés, dont 98% sont des Nigériens, précise l’AFP.

« En tant qu’acteur de la société civile nigérienne, de par les données et chiffres que nous avions, nous avons toujours dénoncé ce contrat Areva/Niger et demandé que ça soit revisité dans le sens le Niger puisse aussi profiter normalement de ces ressources naturelles », a réagi M. Ali Idrissa, qui dirige l’ONG « Publiez ce que vous payez » et le Réseau des organisations pour la transparence et l'analyse budgétaire (Rotab).

« On ne peut pas comprendre que le Niger soit extrêmement riche en ressources naturelles, dont l’uranium, et que le Niger soit dernier en matière d’indice de développement humain. Seul Areva profite aujourd’hui, actuellement, de cette ressource » a poursuivi M. Idrissa.

Jusqu’à présent, le consortium Areva n’a pas commenté les propos du président Issoufou.