dimanche, décembre 21, 2014 Heure locale: 21:31

actualités

Le CGIAR forge un nouveau partenariat pour préserver la biodiversité

Le CGIAR a oeuvrer avec le Fonds mondial pour la diversité des cultures en vue de préserver les variétés sauvagesLe CGIAR a oeuvrer avec le Fonds mondial pour la diversité des cultures en vue de préserver les variétés sauvages
x
Le CGIAR a oeuvrer avec le Fonds mondial pour la diversité des cultures en vue de préserver les variétés sauvages
Le CGIAR a oeuvrer avec le Fonds mondial pour la diversité des cultures en vue de préserver les variétés sauvages
Le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), vient de s’engager dans un partenariat de 109 millions de dollars sur 5 ans avec le « Global Crop Diversity Trust », le Fonds mondial pour la diversité des cultures, une organisation internationale indépendante fondée par les Nations Unies (ONU).


Ce partenariat visera à préserver des variétés sauvages, parfois découvertes dans des endroits très difficiles d'accès, comme des hauts plateaux, ou abandonnées, afin d'en rechercher de nouveaux usages possibles.

« A travers cette collaboration, nous espérons pouvoir beaucoup mieux gérer notre collection de stocks de semences, en nous assurant qu’elles sont toutes à un niveau de qualité international », explique Anne-Marie Izac directeur scientifique du consortium du CGIAR.

Rappelons que le CGIAR dispose de 11 banques génétiques, surtout dans des pays en voie de développement. Ce qui lui permet de mener des travaux essentiels pour la sécurité alimentaire, et donc la survie de l’humanité.

Toujours selon Mme Izac, ce nouveau partenariat entre le CGIAR et le Fonds mondial pour la diversité des cultures, permettra « d’augmenter la qualité des collections de ressources génétiques et de beaucoup mieux multiplier ces ressources pour les mettre à la disposition de toutes les équipes de recherche de par le monde, en particulier dans les pays en développement ». Ces ressources seront garanties « absolument saines et caractérisées par un protocole international » a-t-elle poursuivi.
Plus
Plus Programmes Radio