jeudi, juillet 24, 2014 Heure locale: 10:43

actualités / afrique

La jeunesse zimbabwéenne veut participer plus étroitement à la lutte contre le VIH/SIDA

Un Zimbabween attend de savoir s'il est séropositif ou nonUn Zimbabween attend de savoir s'il est séropositif ou non
x
Un Zimbabween attend de savoir s'il est séropositif ou non
Un Zimbabween attend de savoir s'il est séropositif ou non
Au Zimbabwe, la jeunesse interpelle l’administration, faisant valoir que le pays ne saurait atteindre son objectif de ramener le taux d'infection par le VIH à zéro d’ici à 2015, à moins qu’on ne l’implique dans l'élaboration des politiques.

Des jeunes Zimbabwéens se sont félicités d’avoir présenté leurs demandes au gouvernement cette semaine lors d'une réunion spéciale sur la stratégie de lutte contre le VIH/SIDA.

Une rencontre organisée par le Réseau des Jeunes sur la Santé sexuelle reproductive et le VIH/SIDA, le « Young People's Network on Sexual Reproductive Health HIV/AIDS ».

En 1999, le Zimbabwe est devenu le premier pays d'Afrique à introduire une taxe de 3 pour cent sur les salaires pour amasser des fonds pour le traitement du sida et des programmes de prévention. Mais les militants se plaignent que l'argent est détourné, et ne sert toujours pas à améliorer l'accès des séropositifs aux médicaments nécessaires pour vivre avec le virus.

Les militants pensent qu'ils peuvent aider à résoudre ces problèmes. Mme Madeline Dubé, responsable du Conseil national du Sida du Zimbabwe, a déclaré avoir entendu l’appel des jeunes, et a promis de les impliquer dans les prises de décision pour permettre au pays d'atteindre d’ici à 2015 son but de ramener le taux d'infection par le VIH à zéro.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.