jeudi, octobre 23, 2014 Heure locale: 03:42

actualités / Afrique

Mali : Konna reprise aux islamistes

Un soldat français dans le village de Sarakala, Mali, 18 janvier 2013Un soldat français dans le village de Sarakala, Mali, 18 janvier 2013
x
Un soldat français dans le village de Sarakala, Mali, 18 janvier 2013
Un soldat français dans le village de Sarakala, Mali, 18 janvier 2013
L’armée malienne affirme avoir repris le contrôle de la ville de Konna, alors que les forces françaises et régionales continuent d'affluer dans le pays pour l’aider à reconquérir le Nord de son territoire occupé par des islamistes liés au groupe terroriste Al-Qaïda.

Dans la journée, l’armée malienne a affirmé avoir gagné le contrôle total de la ville de Konna, "après avoir infligé de lourdes pertes » aux rebelles islamistes. Cette localité qui avait été prise par les rebelles islamistes le 10 janvier dernier avait précipité l’intervention de l’armée française.
La situation militaire à Diabali était plus compliquée dans l’après-midi de vendredi.

Les journalistes et le CICR ne pouvaient toujours pas accéder à cette ville, à 400 km au nord de Bamako, qui est tombée lundi aux mains des salafistes, nous dit l’envoyé spécial de la VOA au Mali, Idriss Fall.


Moctar Touré, un jeune homme amputé par le MUJAO- Idriss Fall/VOAMoctar Touré, un jeune homme amputé par le MUJAO- Idriss Fall/VOA
x
Moctar Touré, un jeune homme amputé par le MUJAO- Idriss Fall/VOA
Moctar Touré, un jeune homme amputé par le MUJAO- Idriss Fall/VOA
Abidjan abrite samedi 19 janvier un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cédéao consacré au Mali. Le Président malien par intérim, Dioncounda Traoré sera au rendez-vous, ont annoncé les média maliens. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, sera également de la rencontre.   

Alors que les Français sont engagés militairement au Mali depuis le 10 janvier, les Etats-Unis ont annoncé apporter un appui logistique et de renseignements. Ils fournissent

aux Français des avions cargos, des drones et des informations de leurs forces spéciales.

Le président de Caritas Mali, Monseigneur Jean Zerbo, archevêque de Bamako, a demandé vendredi l'ouverture immédiate de couloirs humanitaires pour acheminer de la nourriture et des médicaments à la population, a annoncé l'agence du Vatican. L’Onu et plusieurs Ong internationales s’inquiètent en effet de l’ampleur de la situation humanitaire, qui ne fait que s’aggraver depuis début janvier.
Plus Programmes Radio