mercredi, septembre 24, 2014 Heure locale: 04:23

actualités / afrique

Hassan Sheikh Mohamud, nouveau président de la Somalie

Au troisième tour de scrutin, lundi, 190 parlementaires, sur 269, ont voté pour le leader du parti Paix et Développement, Hassan Sheikh Mohamud.

Hassan Sheikh Mohamud après sa victoire
Hassan Sheikh Mohamud après sa victoire
La Somalie a un nouveau chef d’État. Au troisième tour de scrutin, lundi, 190 parlementaires, sur 269, ont voté pour le leader du parti Paix et Développement, Hassan Sheikh Mohamud. Il n’avait besoin que de 138 voix pour être élu. Et le président-élu a tout de suite été investi dans ses nouvelles fonctions.

Le nouveau président somalien a prêté serment après sa victoire sur le leader sortant Sharif Sheikh Ahmed. La cérémonie d’investiture a été présidée par Aydid Abdullahi Ilka-hanaf, juge principal à la Cour suprême.

L’ancien président somalien a fait savoir qu’il accepte le verdict des urnes.  « Je veux féliciter, » a-t-il dit, « mon frère Hassan Sheikh Mohamud, le prochain président du gouvernement fédéral de la Somalie. Je veux affirmer que j’accepte les résultats car l’élection a été juste. »
Des Somaliens votant au KenyaDes Somaliens votant au Kenya
x
Des Somaliens votant au Kenya
Des Somaliens votant au Kenya

Le nouveau président a remercié son prédécesseur pour le travail accompli dans le cadre de ce qu’il a appelé « un processus historique ». « Sharif Sheikh Ahmed a rendu possible les changements qui ont débouché sur l’élection du 10 septembre 2012, la première en Somalie depuis plus de 20 ans, » a ajouté le nouveau chef de l’État.

Hassan Sheikh Mohamud a remercié la communauté internationale pour avoir appuyé la Somalie durant la transition. Il a lancé un appel au peuple somalien pour qu’il appuie le nouveau gouvernement.  « Je veux inviter le peuple somalien à me prêter main forte, sans se faire prier, afin d’établir un gouvernement fonctionnel à travers la Somalie. »

Un garçon dans les rangs d'Al-ShababUn garçon dans les rangs d'Al-Shabab
x
Un garçon dans les rangs d'Al-Shabab
Un garçon dans les rangs d'Al-Shabab

Âgé de 56 ans, Mohamud a longtemps milité dans la société civile somalienne.
Cette élection est la dernière étape d'un plan visant à installer un gouvernement stable et mettre fin à deux décennies de chaos et d'instabilité dans cette nation de la Corne de l’Afrique, notamment l’insurrection de la secte islamiste radicale al-Shabab.

La victoire inattendue de Mohamud, a fait remarquer un journaliste de l’AFP, fait mentir les analystes qui craignaient que le processus ne reconduise au pouvoir les mêmes personnalités dont le nom est parfois associé à des scandales de corruption, y compris le détournement de l’aide humanitaire.