samedi, décembre 20, 2014 Heure locale: 15:01

actualités / états-unis

Etats-Unis: un autre général sous investigation

Le commandant des forces coalisées en Afghanistan, le général John Allen, serait impliqué dans une affaire liée au scandale sexuel qui a forcé le directeur de la CIA, David Petraeus, à démissionner.

Le général John Allen, commandant des forces americaines et de l'OTAN en Afghanistan, à Kabul, Afghanistan, le 22 Juillet, 2012.
Le général John Allen, commandant des forces americaines et de l'OTAN en Afghanistan, à Kabul, Afghanistan, le 22 Juillet, 2012.
Les hautes autorités militaires affirment que le général John Allen, le chef de l’ISAF, la force internationale en Afghanistan, fait l’objet d’une enquête pour avoir prétendument envoyé des messages inappropriés à Jill Kelley - une femme impliquée dans l'affaire David Petraeus.

Petraeus a démissionné en tant que chef de a CIA suite à la découverte d’une liaison extraconjugale avec une femme identifiée comme étant son biographe, Paula Broadwell.

Les autorités n'ont pas donné de détails sur un lien entre les deux enquêtes.

Le nom de Kelley est apparu dans l'enquête concernant Petraeus suite à des informations selon lesquelles elle aurait confiée au FBI, avoir été harcelée à travers des e-mails. Plus tard il a été prouvé que ces emails venaient de Broadwell.

Les autorités ont annoncé l'ouverture de l’enquête sur John Allen aux journalistes accompagnant le secrétaire à la Défense, Léon Panetta, en Australie. Selon un responsable, il y a une " réelle possibilité " que cette enquête soit bien liée à l'affaire Petraeus.

Le porte-parole du Pentagone George Little a lu une déclaration de Panetta, affirmant que le FBI, la police Fédérale, a renvoyé l'affaire devant l'inspecteur général du Ministère de la Défense.

Allen clame son innocence. Il avait été nommé pour diriger l'OTAN et le Commandement américain en Europe.

Cette nomination risque désormais d’être remise en question. Son audition de confirmation devant le sénat était prévue pour ce jeudi, mais Panetta, en consultation avec le président Barack Obama, a demandé que la nomination d'Allen soit gelé.

Les enquêteurs vont examiner 20.000 à 30.000 pages d’e-mails et autres documents. Les autorités n'ont pas donné de détails sur le contenu de ces messages. Ils n’ont pas non plus décrit la nature des relations entre Allen et Kelley.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.
Plus
Plus Programmes Radio