vendredi, septembre 19, 2014 Heure locale: 15:47

actualités

Eole Water, la société qui fait de l'eau potable avec du vent, évoque des résultats « très concluants »

Les éoliennes d'Eole Water sont couplées d'un système inspiré par les climatiseurs, et produisent de l'eau potableLes éoliennes d'Eole Water sont couplées d'un système inspiré par les climatiseurs, et produisent de l'eau potable
x
Les éoliennes d'Eole Water sont couplées d'un système inspiré par les climatiseurs, et produisent de l'eau potable
Les éoliennes d'Eole Water sont couplées d'un système inspiré par les climatiseurs, et produisent de l'eau potable
Eole Water, la société éolienne qui fait de l'eau potable avec du vent, aborde 2013 avec optimisme. Elle s’est bien implantée au Proche-Orient et ses prototypes ayant fait leurs preuves, elle s’attaque au développement de marchés. 

C’est Marc Parent, fondateur de la start-up, qui a imaginé ce système frigorifique couplé à une éolienne pour produire de l'eau potable par condensation de l'air. Et ce au hasard de bricolages alors qu’il se trouvait dans les Antilles.

Installé à Manosque depuis 2008, il a mis au point, breveté et testé son dernier prototype que l’on retrouve aujourd’hui à Dubaï. La beauté de ce système est d’assurer un approvisionnement en eau, même dans des climats relativement arides.

Thibaut Janin, le Directeur Marketing et Communication à Eole Water, évoque des résultats « très concluants, compte-tenu du fait que nous avons testé la machine sur un climat désertique ».


« On a produit entre 50 et 60 litres d’eau à l’heure » poursuit-il. De surcroit, les échantillons testés se sont révélés de bonne qualité. « On a fait tester plusieurs échantillons qui prouvent que notre eau est potable et qu’elle a une qualité très intéressante puisqu’elle est sans nitrate, sans métaux lourds, et elle est tout à fait propre à la consommation et certifiée potable » affirme M. Janin.

« On a pu voir que toutes les précautions qu’on avait prises en terme de filtration d’eau, ont porté des fruits » ajoute le directeur Marketing et Communication d’Eole Water.

Par ailleurs, Eole Water va explorer un couplage de ses éoliennes à des panneaux photovoltaïques et des réseaux énergétiques traditionnels pour en améliorer le rendement.

A court terme, « la prochaine étape… c’est de pouvoir implanter l’éolienne sur Dubaï » dit M. Janin. La commercialisation suivra sur les Emirats Arabes Unis (EAU). Ensuite, il faudra industrialiser le procédé et se doter de moyens de production. Puis, optimiser les machines et élargir la gamme de produits, afin de partir à la conquête de nouveaux marchés.

L'accès à l'eau potable, notamment en zones rurales, demeure encore problématique dans de nombreuses régions du monde, rappellent les agences onusiennes. 

Certes, la communauté internationale a atteint avant l'échéance de 2015, la cible des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) qui consistait à réduire de moitié le pourcentage de la population n'ayant pas accès à un approvisionnement en eau potable, ont reconnu les Nations Unies (ONU) en mars 2012.  Néanmoins, dans un rapport publié à cette occasion, l’ONU faisait également état « des immenses défis qu'il reste à relever » .  

« Seuls 61% des habitants de l'Afrique subsaharienne ont accès à des sources d'eau améliorées, contre 90% ou plus en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Afrique du Nord et dans une grande partie de l'Asie. Plus de 40% des habitants de la planète n'ayant pas accès à l'eau potable vivent en Afrique subsaharienne » déclarait ce rapport, publié conjointement par l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).