samedi, avril 19, 2014 Heure locale: 14:29

actualités / afrique-centrale

RDC-Nord Kivu : La police tire à bout portant sur des manifestants à Kasindi ; au moins un mort et un blessé

Les deux Kivu en RDC, frontaliers à l'Ouganda, au Rwanda et au Burundi Les deux Kivu en RDC, frontaliers à l'Ouganda, au Rwanda et au Burundi
x
Les deux Kivu en RDC, frontaliers à l'Ouganda, au Rwanda et au Burundi
Les deux Kivu en RDC, frontaliers à l'Ouganda, au Rwanda et au Burundi
Taille du texte - +
Dans l’Est de la RDC, ce mercredi 20 février 2013 à Kasindi, ville frontalière avec l'Ouganda, la police a tiré à bout portant sur des manifestants, ont indiqué des sources locales à la VOA. Bilan : au moins un mort et un blessé.

La population, révoltée par l’incident, n’a pas voulu que le corps soit retiré avant constat officiel et l’arrivée d’une délégation gouvernementale venue de Béni. Toute activité a été suspendue le jour même dans la ville, où la population s’était mêlée à des chauffeurs de taxi-motos qui manifestaient contre l'assassinat d'un des leurs la veille et pour dénoncer l’insécurité.

Jaribu Muliwavyo, député du territoire de Béni, parvenu sur les lieux avec d’autres officiels, a dit à la VOA se trouver à côté de la victime qui gisait sur le sol, et espérer qu’une « enquête objective » sera menée pour que justice soit faite.
L’insécurité est constante dans cette ville depuis 2010. Le 18 janvier dernier, les activités avaient également été suspendues à Kasindi, située à 80 kilomètres au nord-est de Beni. Les habitants avaient organisé des marches pour protester contre l’assassinat par balle le jour même d’un infirmier par des hommes armés.

Durant la matinée du 26 décembre 2012, des manifestations contre l’insécurité avaient également paralysé les activités commerciales dans cette ville frontalière. Des hommes armés avaient abattu un jeune homme et blessé d’autres personnes dans la nuit précédente, indique Radio Okapi. Les habitants en colère accusaient alors des militaires « incontrôlés », qu’ils disaient associés à des civils.