lundi, septembre 01, 2014 Heure locale: 21:02

actualités / afrique

Le Ghana et l’Argentine devant un tribunal de l’ONU

Buenos Aires vient de demander à un tribunal des Nations Unies d’ordonner la libération d'un navire de guerre détenu par Accra.

La frégate Libertad
La frégate Libertad
La Libertad ARA, un navire d’entrainement de la Marine argentine, est détenu au Ghana depuis le 2 Octobre. Et c’est suite à la demande des investisseurs qui estiment que l’Etat argentin leur doit des impayés de 300 millions de dollars.

Aujourd’hui, l'Argentine a porté l'affaire devant le Tribunal international du droit de la mer, basé à Hambourg, en Allemagne.

La représentante de l’Argentine Susana Cerutti défend que, droit international maritime, les navires de guerre sont couverts par l’immunité. Selon elle, le fait que le navire n’a pas jusqu’ici été autorisé à quitter le Ghana, est toujours un mystère. 
Le chancelier argentin Hector Timerman parle à la presse le 12 nov. 2012 du dispute avec le GhanaLe chancelier argentin Hector Timerman parle à la presse le 12 nov. 2012 du dispute avec le Ghana
x
Le chancelier argentin Hector Timerman parle à la presse le 12 nov. 2012 du dispute avec le Ghana
Le chancelier argentin Hector Timerman parle à la presse le 12 nov. 2012 du dispute avec le Ghana

Le juge du tribunal Ruediger Wolfrum a indiqué que la cour va examiner l’urgence de libérer le bateau.

L’Argentine soutient que le navire était en visite officielle au Ghana au moment de son arrestation. ARA Libertad est amarrée au port de Tema depuis le début du contentieux. Le mois dernier, l’Argentine a évacué la plupart des membres de l’équipage, laissant seulement le capitaine et un contingent de 44 personnes.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.