samedi, octobre 25, 2014 Heure locale: 23:33

actualités / états-unis

Déçus par les élections, certains Américains parlent de faire sécession

Le Texas compte parmi les Etats où certains habitants parlent de faire sécession, suite au scrutin du 6 novembreLe Texas compte parmi les Etats où certains habitants parlent de faire sécession, suite au scrutin du 6 novembre
x
Le Texas compte parmi les Etats où certains habitants parlent de faire sécession, suite au scrutin du 6 novembre
Le Texas compte parmi les Etats où certains habitants parlent de faire sécession, suite au scrutin du 6 novembre
La réélection du président Barack Obama n’a pas fait l’unanimité, au point que certains Américains ont placé des pétitions sur le site Internet de la Maison Blanche, appelant plusieurs Etats de l’Union à faire sécession. La pétition qui a reçu le plus grand soutien concerne le Texas.

Néanmoins, affirme le correspondant de la Voix de l’Amérique (VOA) dans la région, Greg Flakus, la majorité des Texans ne prend pas cette pétition très au sérieux. Néanmoins, le Mouvement Nationaliste Texan continue de faire pression en ce sens, même s’il n’a pas soumis la plainte. Selon le directeur du groupe, Cary Wise, les Texans s’inquiètent surtout du déficit budgétaire croissant du gouvernement fédéral.

« Lorsque le gouvernement fédéral ne peut plus financer la dette, alors il se tourne vers les Etats, et pas seulement le Texas, mais tous les Etats » de l’Union, fait valoir M. Wise.

D’autres Texans sécessionnistes se plaignent de l’ingérence excessive des autorités fédérales dans les affaires des Etats. Mais la majorité des Texans ne semblent pas prêts à suivre ce mouvement. « Je ne signerai pas », affirme l’un. « Oh, je vous en prie, cela serait ridicule » renchérit une Texane. « Et je ne pense pas qu’on puisse suffire à nos besoins sans l’Etat fédéral » ajoute un troisième Texan.

La plupart des sécessionnistes habitent des Etats qui ont voté pour le rival républicain du président Obama, l’ex gouverneur du Massachusetts Mitt Romney, et qui, tout comme le Texas, avaient déjà fait sécession il y a plus d’un siècle, provoquant la guerre civile.

Officiellement, les sécessionnistes n’évoquent pas la réélection du président Obama, mais se disent motivés par l’ingérence croissante  du gouvernement fédéral. Plus de 115 000 personnes ont signé la pétition du Texas. Néanmoins, le professeur de science politique Mark Jones, de l’université Rice à Houston, n’est pas inquiet, d’autant que le Texas compte 25 millions d’habitants. Alors, 115 000, c’est peu, fait-il valoir. 

« C’est simplement un peu plus de théâtre, du théâtre politique. Ce n’est pas vraiment un mouvement sécessionniste. Nous n’avons d’ailleurs aucun acteur politique crédible qui ait pris la tête de ce mouvement » fait remarquer le professeur Jones. En fait, ajoute-t-il, grâce à Internet, n’importe qui peut lancer une pétition. Cela permet aux gens d’exprimer leur frustration, conclut-il.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.
Plus Programmes Radio