vendredi, avril 18, 2014 Heure locale: 05:30

actualités / états-unis

Crise budgétaire américaine : un accord en vue selon le président Obama

Le président des Etats-Unis a dit qu’il aurait préféré résoudre la crise budgétaire dans le cadre d’un accord global, mais que tout à l’air qu’il faudra y procéder « étape par étape. »

Le président Obama s'exprimant au  sujet des négociations budgétairesLe président Obama s'exprimant au sujet des négociations budgétaires
x
Le président Obama s'exprimant au  sujet des négociations budgétaires
Le président Obama s'exprimant au sujet des négociations budgétaires
Taille du texte - +
Les Etats-Unis se rapprochent dangereusement du  “précipice ou gouffre fiscal” de coupes budgétaires et d’augmentations drastiques des impôts, à quelques heures de l’expiration du délai du 1er janvier 2013. La Maison-Blanche et les leaders du Congrès tentent toujours de battre ce délai, en arrivant à un accord de compromis de dernière minute.  
 
Dans l’espoir de maintenir la pression sur les législateurs dans cette course contre la montre, le président Barack Obama s’est exprimé, lundi, à la Maison-Blanche.  Il a dit que la dernière chose que les Américains attendent de lui en cette veille du jour de l’an, c’est bien un autre discours.
 
Toutefois, le chef de l’exécutif a expliqué qu’il se devait de faire le point sur les négociations entre les républicains et démocrates pour éviter une hausse d’impôts qui affecterait 98% des Américains dès le jour de l’an.  « Il semble qu’un accord en vue d’éviter cette hausse d’impôts du jour de l’an soit en vue,  mais ce n’est  pas chose faite. Il y a encore des questions à résoudre, mais nous espérons que le Congres y parviendra », a déclaré Barack Obama.

Course contre la montre au CongrèsCourse contre la montre au Congrès
x
Course contre la montre au Congrès
Course contre la montre au Congrès
Selon le chef de l’exécutif américain, « l’accord potentiel dont on parle doit non seulement assurer que les impôts n’augmentent pas pour les familles de la classe moyenne, il doit étendre les allègements fiscaux pour les familles ayant des  enfants, les abattements fiscaux facilitant le financement des études universitaires, ceux en faveurs des compagnies produisant des énergies propres », a expliqué Barack Obama, ajoutant que l’accord envisagé étendrait les allocations-chômage pour les deux millions d’Américains qui cherchent activement un emploi.
 
Le président des Etats-Unis a dit qu’il aurait préféré résoudre la crise budgétaire dans le cadre d’un accord global, mais que tout à l’air qu’il faudra y procéder « étape par étape. »

Certaines coupes budgétaires sont déjà en cours, mais cela ne suffira pas, a-t-il averti.  « Nous aurons encore du travail à abattre,  nous avons de déficits dont il faudra s’occuper, nous devons encore réfléchir à la manière  de placer notre économie sur une trajectoire à long terme  de croissance », a souligné le chef de l’exécutif américain.
Barack Obama a fixé les conditions sous lesquelles il accepterait un accord sur la réduction du déficit budgétaire. « Je veux dire clairement que tout accord que nous aurons pour faire face aux coupes budgétaires qui menacent d’entrer en vigueur le mois prochain, tout accord devra être équilibré », a déclaré le président Barack Obama ce soir à la Maison-Blanche.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.