jeudi, octobre 30, 2014 Heure locale: 15:56

actualités / afrique-centrale

CPI/RDC: Mathieu Ngudjolo Chui acquitté, faute de preuve

L'ancien chef de milice congolais était accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

L'ancien chef de milice congolais Mathieu Ngudjolo (C) attendant le verdict de la CPI a la Haye, 18 Decembre, 2012.
L'ancien chef de milice congolais Mathieu Ngudjolo (C) attendant le verdict de la CPI a la Haye, 18 Decembre, 2012.
La Cour Pénale Internationale (CPI) a acquitté mardi 18 décembre l'ancien chef de milice congolais Mathieu Ngudjolo Chui. Il était accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité après l'attaque d'un village du Nord-Est de la République Démocratique du Congo (RDC) ayant fait plus de 200 morts en 2003.

Selon la CPI, les faits qu’on reprochait à Mathieu Ngudjolo auraient été commis en Ituri, le 24 février 2003, lors de l’attaque du village de Bogoro. Celle-ci aurait été conjointement menée par des combattants que dirigeaient Mathieu Ngudjolo et Germain Katanga. L’attaque aurait visé non seulement un camp militaire implanté dans ce village, mais également la population civile de Bogoro.

Ce mardi, la chambre a donc acquitté Mathieu Ngudjolo Chui de toutes les charges qui étaient retenues contre lui, a déclaré le juge français Bruno Cotte à La Haye, où siège la CPI.

Les juges n'ont pas pu conclure, au vu de l’ensemble des éléments de preuves figurant au dossier, que « l’accusé était le chef des combattants Lendu ayant participé à l’attaque de Bogoro le 24 février 2003 », a ajouté le juge.

Le 17 octobre 2007 Germain Katanga qui avait alors 29 ans, a été transféré à la Haye, aux Pays-Bas. Il a été suivi quelque 3 mois plus tard par Mathieu Ngudjolo. Et tous deux sont depuis au centre de détention de la CPI.

Le verdict à l’encontre de Germain Katanga sera prononcé ultérieurement.
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.
Plus
Plus Programmes Radio