lundi, novembre 24, 2014 Heure locale: 06:35

actualités

Mali : l’armée malienne dit contrôler Diabali

Les informations restent toutefois difficiles à vérifier.

Le lieutenant-colonel Frédéric (au centre) de l'armée française et le colonel Seydou Sokoba de l'armée malienne répondent aux questions des journalistes à Niono - 20 janvier 2013.Le lieutenant-colonel Frédéric (au centre) de l'armée française et le colonel Seydou Sokoba de l'armée malienne répondent aux questions des journalistes à Niono - 20 janvier 2013.
x
Le lieutenant-colonel Frédéric (au centre) de l'armée française et le colonel Seydou Sokoba de l'armée malienne répondent aux questions des journalistes à Niono - 20 janvier 2013.
Le lieutenant-colonel Frédéric (au centre) de l'armée française et le colonel Seydou Sokoba de l'armée malienne répondent aux questions des journalistes à Niono - 20 janvier 2013.
Après Konna, l’armée malienne affirme avoir repris Diabali. Hier, l’armée française aurait procédé à des bombardements aux alentours de Tombouctou, indique Kasim Traoré, notre correspondant à Bamako, qui cite des sources militaires. Selon le capitaine Koné de l’armée malienne, les djihadistes étaient en surnombre, lors de l’attaque de Konna.

Mais en dépit de ces déclarations, la situation demeure très opaque. Les informations données par l’armée restent difficiles à vérifier, puisque ni les journalistes, ni la Croix Rouge ne sont autorisés à se rendre sur place. On est encore plus dans le flou concernant Gao, dans le Nord du Mali. Impossible de savoir ce qui s’y passe réellement, notamment parce que les téléphones sont coupés depuis plus d’une semaine.

« Aucune information ne filtre » explique Idriss Fall, envoyé spécial du service français de la Voix de l’Amérique. Il est sur la ligne de front, à Sévaré où  se trouve la plus importante base de l’armée française.

Au plan diplomatique, douze chefs d’Etat et de gouvernement ont planché sur la situation au Mali ce week-end à Abidjan. Le déploiement rapide des troupes à Bamako pour le rétablissement de l’intégrité territoriale du Mali était au centre des discussions, indique Germain N’Dri, correspondant de la Voix de l’Amérique à Abidjan.
Plus
Plus Programmes Radio