mercredi, août 20, 2014 Heure locale: 08:44

actualités / afrique-de-l-ouest

Burkina : un nouveau gouvernement sans le principal allié du pouvoir

L’ADF/RDA, qui détenait trois portefeuilles ministériels depuis six ans, n’en fait plus partie.

Le président burkinabè Blaise CompaoréLe président burkinabè Blaise Compaoré
x
Le président burkinabè Blaise Compaoré
Le président burkinabè Blaise Compaoré
Le Premier ministre burkinabè Luc Adolphe Tiao a formé,  mercredi soir, son nouveau cabinet. Le précédent avait démissionné la semaine dernière suite aux élections législatives remportées par le CDP, au pouvoir.

Premier constat : le principal parti allié du pouvoir, l’ADF/RDA quitte le gouvernement. Pourtant à l’issue des législatives du 2 décembre dernier, ce parti était arrivé à la 3eme place sur le plan national avec 18 députés.

L’an dernier les responsables de l’ADF/RDA, n’avaient pas hésité à se prononcer contre la modification de l’article 37 de la constitution limitant le nombre de mandats présidentiels à deux. Une telle initiative, si elle aboutit, permettrait au Président Compaoré de se représenter en 2016 à sa propre succession.

Pour Newton Ahmed Barry, rédacteur en chef du Journal L’Evènement à Ouagadougou, l’ADF a justement été écarté en raison de son opposition à la modification de l’article 37, voulue dans certains cercles du pouvoir.

« On peut penser que c’est effectivement une sanction de n’avoir pas été tout à fait loyal avec la réforme qui est voulue et qui, pour l’instant, a des difficultés pour passer,» affirme M. Barry.

Le Journaliste Newton Ahmed Barry au micro de Bagassi Koura
Le Journaliste Newton Ahmed Barry au micro de Bagassi Kourai
|| 0:00:00
...
 
🔇
X
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.