vendredi, octobre 31, 2014 Heure locale: 06:54

actualités

Arrestations au Nigéria en rapport avec le meurtre de personnel vaccinant contre la polio

Des volontaires vaccinant un enfant à Kaduna, au Nigeria.Des volontaires vaccinant un enfant à Kaduna, au Nigeria.
x
Des volontaires vaccinant un enfant à Kaduna, au Nigeria.
Des volontaires vaccinant un enfant à Kaduna, au Nigeria.
Dans le nord du Nigéria, trois journalistes ont été arrêtés dans le cadre de l'assassinat de neuf femmes qui vaccinaient contre la polio dans des centres de santé à Kano, la semaine passée.

Les journalistes de la station de radio Wazobia FM sont accusés d'incitation au meurtre à travers la diffusion d’une discussion sur des rumeurs et théories du présumé complot liées aux vaccinations. L’idée selon laquelle le vaccin contre la police rendrait les jeunes filles musulmanes stérile courre depuis plusieurs années dans la région.

En fait, a précisé l’Organisation mondiale de la santé (OMS), vacciner contre la polio, une maladie qui paralyse ses victimes et les handicape à vie, quand elle ne les tue pas, est essentiel. Car s’il existe un vaccin contre la maladie, aucun traitement n’a été mis au point à ce jour. Donc, ajoute l’OMS, la seule façon de protéger les populations, et surtout les jeunes enfants, est de les vacciner.

On ignore encore qui sont les responsables de la fusillade, mais des attaques similaires ont été imputées au groupe islamiste Boko Haram.
Plus
Plus Programmes Radio