mercredi, septembre 17, 2014 Heure locale: 21:34

actualités

Recherche sur le SIDA en Afrique: le cas du Sénégal

Le chercheur Ouseynou Ndiaye explique les promesses et limites observées dans ce domaine

VOA

Les participants à la 19e Conférence internationale de lutte contre le SIDA, qui se tient dans la capitale fédérale des États-Unis (Washington, DC) du 22 au 27 juillet 2012, ont entendu jusqu’à présent des discours très encourageants, notamment en ce qui concerne l’appui des pays donateurs à la lutte contre la pandémie. Un domaine important, c’est la recherche sur le VIH/SIDA.

Conférence internationale sur le SIDA à Washington du 22 juillet 2012
Conférence internationale sur le SIDA à Washington du 22 juillet 2012

Comment se présente la situation sur le continent africain ? Des efforts assez louables ont été entrepris et l’Afrique devrait être dotée bientôt de son premier centre de recherche continental qui sera logé à Tamanrasset, à l’extrême sud de l’Algérie, d’ici fin 2013. La presse internationale a rapporté, il y a quelques mois, la signature d’un accord entre l'Onusida et l’État algérien pour la création de cet institut.

Pour parler de l’état de la recherche sur le VIH/SIDA, particulièrement au Sénégal—un pays qui a enregistré des progrès considérables dans la lutte contre le SIDA durant ces 20 dernières années—Nicolas Pinault a rencontré le chercheur Ouseynou Ndiaye.

Dr. Lisa Sterman montre un flacon de pilules Truvada qu'elle prescrit dans sa clinique de San Francisco (20 mai 2012)
Dr. Lisa Sterman montre un flacon de pilules Truvada qu'elle prescrit dans sa clinique de San Francisco (20 mai 2012)

En dépit des difficultés auxquelles sont confrontés les chercheurs du VIH/SIDA dans les pays du sud, fait remarquer l’expert sénégalais, « on peut dire que les choses avancent ». « Il y a quelques années, on voyait le SIDA comme une création du Nord, mais maintenant les gens (en Afrique) sont beaucoup plus conscients, » a-t-il ajouté.

Ecoutez l’intégralité de cet entretien avec Nicolas Pinault

 

Les participants à la 19e Conférence internationale de lutte contre le SIDA, qui se tient dans la capitale fédérale des États-Unis (Washington, DC) du 22 au 27 juillet 2012, ont entendu jusqu’à présent des discours très encourageants, notamment en ce qui concerne l’appui des pays donateurs à la lutte contre la pandémie. Un domaine important, c’est la recherche sur le VIH/SIDA.

Comment se présente la situation sur le continent africain ? Des efforts assez louables ont été entrepris et l’Afrique devrait être dotée bientôt de son premier centre de recherche continental qui sera logé à Tamanrasset, à l’extrême sud de l’Algérie, d’ici fin 2013. La presse internationale a rapporté, il y a quelques mois, la signature d’un accord entre l'Onusida et l’État algérien pour la création de cet institut.

Pour parler de l’état de la recherche sur le VIH/SIDA, particulièrement au Sénégal—un pays qui a enregistré des progrès considérables dans la lutte contre le SIDA durant ces 20 dernières années—Nicolas

Les participants à la 19e Conférence internationale de lutte contre le SIDA, qui se tient dans la capitale fédérale des États-Unis (Washington, DC) du 22 au 27 juillet 2012, ont entendu jusqu’à présent des discours très encourageants, notamment en ce qui concerne l’appui des pays donateurs à la lutte contre la pandémie. Un domaine important, c’est la recherche sur le VIH/SIDA.

Comment se présente la situation sur le continent africain ? Des efforts assez louables ont été entrepris et l’Afrique devrait être dotée bientôt de son premier centre de recherche continental qui sera logé à Tamanrasset, à l’extrême sud de l’Algérie, d’ici fin 2013. La presse internationale a rapporté, il y a quelques mois, la signature d’un accord entre l'Onusida et l’État algérien pour la création de cet institut.

Pour parler de l’état de la recherche sur le VIH/SIDA, particulièrement au Sénégal—un pays qui a enregistré des progrès considérables dans la lutte contre le SIDA durant ces 20 dernières années—Nicolas Pinault a rencontré le chercheur Ouseynou Ndiaye.

En dépit des difficultés auxquelles sont confrontés les chercheurs du VIH/SIDA dans les pays du sud, fait remarquer l’expert sénégalais, « on peut dire que les choses avancent ». « Il y a quelques années, on voyait le SIDA comme une création du Nord, mais maintenant les gens (en Afrique) sont beaucoup plus conscients, » a-t-il ajouté.

Ecoutez l’intégralité de cet entretien :

 

Pinault a rencontré le chercheur Ouseynou Ndiaye.

En dépit des difficultés auxquelles sont confrontés les chercheurs du VIH/SIDA dans les pays du sud, fait remarquer l’expert sénégalais, « on peut dire que les choses avancent ». « Il y a quelques années, on voyait le SIDA comme une création du Nord, mais maintenant les gens (en Afrique) sont beaucoup plus conscients, » a-t-il ajouté.

Ecoutez l’intégralité de cet entretien :
Ce forum a été clos.
Commentaires
     
Il n'y a pas de commentaire dans ce forum. Soyez le premier à en poster.