jeudi, juillet 24, 2014 Heure locale: 14:40
juillet 2013

Election a Bamako

21:00
30.juillet 2013
Partagez ceci

Takokélé

C’est le mot que l’on entend un peu partout dans Bamako depuis dimanche, 28 juillet. Ce sont les partisans d’IBK (Ibrahim Boubacar Keita), celui qui pourrait être élu dès le premier tour “si les tendances se confirment”, d’après le Colonel Moussa Sinko Coulibaly, le ministre malien de l’Administration territoriale.
 
En disant à la presse ce mardi soir qu’on pourrait ne pas avoir un second tour de l’élection présidentielle, M. Coulibaly rejoignait en sorte les partisans du “Takokélé” (tour unique) qui eux, depuis dimanche disait à qui veut l’entendre qu’il n’y aura pas de second tour.
 
“Takokélé” est devenu le mot. Pour entamer une conversation dans la rue, dans un taxi, il suffit de lancer “Takokélé”. Les chauffeurs de Taxi, de minibus et les vendeurs à la sauvette dans Bamako, semblent presque tous être des partisans du “Takokele”.  
 
Election a BamakoElection a Bamako
Ceux-là sont convaincus depuis dimanche que leur champion, IBK, allait l’emporter dès ce premier tour. C’est pourquoi le 28 juillet au soir, beaucoup n’avaient pas fermé l’oeil, célébrant toute la nuit dans un tintamarre de klaxons, une victoire dont eux seuls avaient l’assurance d’avoir donnée à leur candidat.
 
Donc on dit “Takokélé” parce qu’on est sûr de gagner. Mais le “Takokélé”, pourrait être aussi vu comme l’expression d’une envie rapide de tourner la page. Comme si ces Maliens craignaient le second tour. A force de vouloir trainer avec les élections on risque de créer des problèmes pour un pays qui en a déjà trop avec ces 18 mois de crise politico-militaire.
 
En attendant le “Takokélé”, n’est qu’un slogan, très populaire. Ce mardi soir, après l’annonce des résultats partiels, les partisans du “Takokélé” sont de nouveau descendus dans les rues à pied, à mobylette, en voiture pour célébrer.
 
Et  comme a dit le ministre de l’Administration territoriale, “si la tendance se confirme”, les partisans du “Takokélé” auront eu raison, dès le départ.
Election a BamakoElection a Bamako

Election a Bamako

22:26
28.juillet 2013
Partagez ceci

Le plus fort taux de participation dans l'histoire électorale de ce pays

Des millions d'électeurs maliens se sont rendus massivement aux urnes pour participer à une élection qui aurait, selon les observateurs, le plus fort taux de participation dans l'histoire électorale de ce pays. Toute la journée de dimanche nous avons vu des Maliens se presser dans les bureaux de vote, sans incident.

vox-pop des electeurs a Bamako
vox-pop des electeurs a Bamakoi
|| 0:00:00
...
 
🔇
X

C'est vrai une certaine confusion a regné par moment. Certains ne savaient pas où trouver leur bureau de vote, d'autres n'arrivaient pas à trouver leur nom sur les listes électorales.
 
Mais dans l'ensemble, l'envie de voter a pris le dessus. Le décompte a commencé dès la fermeture des bureaux.

Un petit resumé de fin de soirée
Un petit resumé de fin de soiréei
|| 0:00:00
...
 
🔇
X

Election a Bamako
Election a Bamako











Election a Bamako
Election a Bamako













Election a Bamako
Election a Bamako











Election a Bamako
Election a Bamako

14:56
27.juillet 2013
Timothée Donangmaye
Partagez ceci

Fin de campagne dans une ambiance bon enfant

La campagne électorale pour la présidentielle malienne s’est bien achevée vendredi soir, à minuit, dans une ambiance de fête. Quelques heures avant, les candidats ont tenu, une dernière fois, de grands meetings pour tenter de convaincre leurs électeurs de sortir massivement ce dimanche 28 juillet.

Les enjeux du scrutin pour ce pays sahélien secoué par un an et demi de crise politique et militaire sont très importants. Le nouveau président devra continuer le processus de paix, reconstruire l’armée nationale, sans oublier le vaste chantier du développement socio-économique
 
Mais globalement, ce qu’on peut retenir, c’est que la campagne s’est déroulée pacifiquement sans incident majeur.
 
Je retiens notamment cette image d’ambiance bon enfant entre un groupe de supporters de Soumaïla Cissé et celui des supporters d’IBK qui se sont croisés hier après-midi dans un des carrefours de Bamako. Chaque groupe a brandi les posters et les couleurs de son candidat tout en criant, chantant plus fort que l’autre. Pas de tension, pas d’animosité, pas d’insultes, tout s’est passé dans une ambiance festive. Et chacun a pu continuer son chemin.
 
Voici les images du meeting vendredi soir de Dramane Dembélé de l’ADEMA et celui tenu à la cité ACI 2000 par IBK.

































  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
  • Mali-Campagne Electorale
21:34
26.juillet 2013
Partagez ceci

Les images de Bagassi Koura au Mali 48 heures avant l’élection présidentielle.

Hier le gouvernement a décreté cette journée de vendredi fériée et chomée en vue de permettre a un grand nombre d’electeurs d’aller retirer leurs cartes electorales.

Mali-Campagnei
|| 0:00:00
...
 
🔇
X
Bagassi Koura
26.07.2013 14:47
Mali-Campagne
11:44
Partagez ceci

Bamako, l’air de rien


Le Mali est à la veille de l’une des plus grandes élections de son histoire. A quelques heures de la fin de la campagne électorale, Bamako, la capitale malienne, a l’air de rien : une ville presque normale, un peu trop calme le soir.

Mali-Elections
Mali-Elections

 
On oublierait facilement la campagne électorale s’il n’y avait pas ces affiches. Oui ces affiches portant généralement les photos du candidat et qui sont visibles partout : dans toutes les rues, sur les murs, les taxis, les mobylettes, quoi d’autres ? J’ai même aperçu des affiches électorales sur un train de marchandise.

 A quelques heures des votes du premier tour, Bamako, la capitale et plus grande ville du Mali a donc l’air d’une ville normale ?
 
Oui, sauf que, de temps en temps, dans un coin de rue, et par hasard, surgit une horde de mobylettes entourant un camion-podium dans un tintamarre total. Voilà ! C’est la campagne, un peu à la façon malienne.

Mali-Elections
Mali-Elections

 
Des klaxons, encore des klaxons, de la musique et même des danseurs et danseuses.  Jeudi 25 juillet, en quelque 15 minutes d’intervalles, j’ai vu passer un groupe supportant IBK (Ibrahim Boubacar Keita) et celui brandissant les couleurs de Soumaïla Cissé.  
 
Mais ce vendredi, Bamako devrait être très animée. Parce que c’est le dernier jour de campagne. Parce qu’aussi, le gouvernement a décidé de décréter ce jour férié afin de permettre à un grand nombre de Maliens de pouvoir retirer leurs cartes d’électeurs, les fameuses cartes Nina. Enfin parce que plusieurs des grands ténors ont prévu des meetings dans Bamako et aux alentours. Ca promet donc pour ce vendredi.

Mali-Campagne-Affiche
Mali-Campagne-Affiche
 

Les Enfants Déplacés Au Mali Ont Accès À L'éducation Dans Les Campsi
|| 0:00:00
...
 
🔇
X
24.07.2013 20:36
Les Enfants Déplacés Au Mali Ont Accès À L'éducation Dans Les Camps
21:31
24.juillet 2013
Partagez ceci

Multimedia Les Enfants Déplacés Au Mali Ont Accès À L'éducation Dans Les Camps

Salut chers amis de la Voix de l’Amérique, c'est Bagassi Koura qui vous écrit de Bamako. Dans les deux prochaines semaines, je me propose de vous faire vivre l’élection présidentielle malienne en textes, sons, photos et vidéos. En attendant je vous propose ce reportage sur les enfants déplacés au Mali qui ont accès a l’éducation dans les camps a Silibara.

 

juillet 2013

Calendrier